Epreuve du permis B

  

La grille d'évaluation des candidats a été modifiée pour transformer la méthode de notation, et ainsi passer d'un décompte d'erreurs à un bilan de compétences. En plus des aptitudes traditionnelles, on attend désormais du candidat qu'il intègre des aspects comportementaux, comme l'attention et le respect portés aux autres usagers, et plus particulièrement aux usagers vulnérables.
L'examinateur évalue aussi les compétences liées à l'autonomie et à la conscience du risque du candidat, jugées à travers l'analyse des situations et l'adaptation du candidat à celles-ci. Enfin,figure dans cette nouvelle grille d'évaluation, la prise en compte d'une conduite vertueuse, économique et respectueuse de l'environnement liée à la consommation du carburant, dans le respect des objectifs du Grenelle de l'environnement.

Le déroulement de l'épreuve, dont la durée reste toujours fixée à 35 minutes, est modifié :

Lors du parcours, qui se passe pour un tiers en agglomération et pour deux tiers hors agglomération, le candidat sera jugé sur sa capacité à déceler les changements de contexte de circulation et à adapter sa conduite en conséquence. De plus, à l'initiative de l'examinateur, pendant 5 minutes environ, il lui sera dorénavant demandé de se diriger à sa convenance vers un lieu précis, ou de suivre un itinéraire démontrant ainsi ses aptitudes à gérer son déplacement de manière autonome, comme ce sera ensuite le cas.

Pour les manoeuvres, il s'agit toujours d'en effectuer deux, dont une au moins en marche arrière, mais c'est le candidat qui sera invité à trouver un emplacement pour effectuer la manoeuvre de son choix.

Lors de l'étape des vérifications, on conserve une vérification intérieure (par exemple montrer la commande de feux de détresse), une vérification extérieure (par exemple montrer le réservoir de liquide de frein), ainsi qu'une question en lien avec la sécurité routière.

Pour être reçu, le candidat doit obtenir un minimum de 20 points sur 31 possibles, et ne pas commettre d'erreurs éliminatoires (non respect de l'arrêt au panneau stop ou du feu rouge, infractions, etc.).

Chaque année, plus de 1,3 million de personnes se présentent à l'épreuve pratique de la catégorie B (véhicule léger) du permis de conduire. Le taux de réussite global à cette épreuve est de 57%.

La modernisation des épreuves du permis de conduire, voulue par le Gouvernement, a pour objectif de réduire le sur-risque auquel sont exposés les conducteurs novices. Ces conducteurs, majoritairement des jeunes, sont plus souvent victimes d'accidents de la route que les conducteurs expérimentés.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site